Lifestyle Mode,Beauté&Bien Etre

J’ai testé la méditation avec l’application Pause

12 juin 2018

Je ne sais pas vous, mais j’ai trouvé le début d’année un peu difficile. Le gros manque de soleil et de luminosité ont vraiment affecté mon humeur et m’ont rendue vraiment maussade. Motivée par rien, enervée par tout, avec 10 000 choses en tête et l’impression de ne pas pouvoir dire STOP à mon cerveau … J’avoue que cette accumulation a vraiment eu un effet négatif sur mon niveau de stress. J’avais un peu l’impression d’être submergée, sans pour autant savoir comment sortir la tête hors de l’eau. Comme si j’étais opressée en permanence.

Pour essayer de palier à cette situation pas franchement agréable, j’ai décidé de tester la méditation. (Avant) je voyais la méditation comme un truc un peu perché / mystique à pratiquer en pantalon de yoga en chanvre, en buvant du Rooibos et qui permet de parler à la lumière (no offense et pardon pour les clichés!). Mais face à cette impasse, j’étais prête à essayer. D’autant plus que ça à l’air d’aider et de soulager pas mal de monde autour de moi au final ! Par contre, pas question de faire ça en groupe et/ou que ça prenne 3h ! J’ai donc décidé de me tourner vers les applications mobiles disponibles sur ce thème. Après un test pas très concluant de l’application Petit Bambou (je ne supportais pas la voix off…), j’ai eu l’opportunité de tester la version premium de l’application Pause pendant 3 mois.

Description de l’application Pause

Différence entre la version gratuite et la version Premium

Tout d’abord, un aperçu de la différence entre la version gratuite et la version Premium. Bien évidemment, la version gratuite ne propose qu’un nombre limité de sessions de méditations (7 au total). Cependant, elle donne un bon aperçu de ce que l’application peut vous apporter. La version Premium contient beaucoup plus de sessions, et propose des sessions ciblées en fonction de votre humeur du moment.

Je vous invite à vous rendre sur le site de l’application Pause afin d’avoir le détail et de vous informer sur les prix proposés (13.99€/ mois ou 79.99€/an). Sachez qu’une fois l’application installée, vous pourrez bénéficier de temps en temps d’offres promotionelles.

Comment fonctionne l’application Pause (version Premium) ?

Le mode « Séries »

Pour les débutants, le mode « Série » permet de commencer la méditation avec des sessions très « encadrées », qui expliquent comment méditer. Au fil de l’avancement des sessions, la voix nous raconte des histoires, nous donne des conseils. Chaque session dure entre 10 et 20 minutes.

Plusieurs séries sont proposées : Découverte, Stress&Calme, Transformez vos relations … Chaque série est vraiment spécifique et permet d’agrandir nos connaissances sur la méditation.

application Pause

Le mode « Pratique »

Le mode « Pratique » est divisé en 2 parties :

  • Une partie « Exercices » où vous pouvez apprendre à méditer seul – contrairement au mode « Séries » qui vous guide tout le long des sessions.
  • Une partie « Méditation libre » qui vous permet de gérer tout seul votre méditation (réglage du temps, de la musique …)

application Pause

A chaque ouverture, l’application vous demande « Comment vous sentez-vous aujourd’hui? ». Plusieurs choix vous sont proposés (voir l’image ci-dessous). En fonction de votre réponse, 2 exercices ciblés vous sont suggérés. Bien évidemment, vous pouvez ignorer la suggestion et séléctionner la série et la session de votre choix.
Sachez également qu’il existe un mode « SOS » pour les cas d’urgence. Quand vous sentez le stress monter et que vous pensez ne plus pouvoir vous contrôler, activez cette fonction et laisser vous guider par la voix qui vous aidera à vous calmer et à faire passer la crise en vous rassurant.

Au fil de vos sessions, vous accumulez des points et changez de rang. C’est donc motivant de « grimper les échelons » – un paresseux c’est super mignon mais c’est pas hyper flatteur comme image non ?

application Pause

 

Mon test de l’application Pause

Comme je vous le disais, j’ai pu tester la version premium pendant 3 mois. 3 mois qui n’ont pas été un long fleuve tranquille … je vous explique!

Mes 3 mois de test

Mon objectif était de me prendre le temps pour faire au moins 1 session de médiation par jour. Seulement, je ne savais pas trop à quel moment de la journée le faire. Le matin avant d’aller au travail ? En y revenant ? Avant de me coucher ? En faisant un petit sondage en Story Instagram, beaucoup de gens m’ont répondu qu’ils faisaient ça avant de dormir. Or, pour ma part, je lis avant de dormir. Du coup ça me calme d’office avant le coucher et je ne vois donc pas d’intérêt pour moi de méditer à ce moment là. Aussi, j’ai plutôt ce besoin de calme pendant la journée, quand je suis le plus active. J’ai donc essayé de faire ça en rentrant du boulot.

Une fois la session lancée sur l’application Pause, une voix off vous parle pendant 10 à 20minutes: elle vous explique comment bien s’installer, comment respirer (quand inspirer à fond, quand respirer normalement) et vous explique différentes façons de faire pour méditer. Différentes visualisations afin de vous libérer l’esprit (vos pensées sont comme des enfants hyperactifs auxquels il ne faut pas céder, vos pensées sont comme de la boue tourbillonante dans un verre d’eau et il faut ne plus y toucher pour que ça décante…). Il suffit juste d’écouter la voix qui vous parle, elle donne toutes les indications. A la fin, vous aurez quelques minutes pour mettre en pratique ce que la voix a expliqué, bien qu’en faisant l’exercice en même temps que la voix suffit déjà pour vous calmer. J’aime ce côté pédagogique où on est pas laissé à soi même en tant que débutant. Comme dit vous avez ensuite les sessions libres une fois que vous pensez maîtriser un peu plus la chose (mais moi je ne le fait jamais, j’aime bien écouter la voix, ca me permet de me concentrer).

Le 1er mois, j’ai vraiment été très studieuse. Installée confortablement (mais pas trop) en position assise sur mon canapé, j’ai enchainé les sessions.  Contrairement à ce que je pensais, la méditation n’est pas un moment où l’on ne doit penser à rien. La voix off explique que c’est normal de ne pas pouvoir penser à rien, notre cerveau n’a pas d’interrupteur. Ce n’est donc pas grave si notre esprit divague. Mais on se concentrant un peu, on arrive à limiter cette divagation de l’esprit pour se recentrer un petit peu. Et ça fait vraiment du bien ! Les « histoires » racontées par la voix off sont intéressantes, et pas du tout dans le mystique et la spiritualité comme je le pensais. Ca se rapproche beaucoup plus du développement personnel. Et j’ai beaucoup aimé cette approche.
Du coup j’étais très motivée par mes séances, et j’ai vite vu un changement dans mon humeur. J’étais plus calme, plus sereine, et je me prennais moins la tête. Le côté développement personnel nous fait voir certaines choses d’un autre angle et nous aide à relativiser.

Le 2ème mois, j’ai décroché. Non pas par manque d’envie mais par manque de temps. J’avais toujours plein de choses à faire ou envie de me poser en rentrant du travail. Je remettais donc toujours ma séance à plus tard jusqu’à ce que vienne l’heure du coucher. Et donc je ne la faisais pas pour la raison évoquée ci-dessus. Bien évidemment , je n’étais plus aussi zen que pendant le 1ere mois de test.

Le 3ème mois, voyant que le stress revenait et que je n’étais plus aussi sereine que pendant le mois où je méditais au moins 1x/jour, j’ai décidé de m’y remettre. Mais cette fois, pas question de flancher. J’ai donc réfléchi à quel autre moment de la journée je pourrais faire mes séances. L’idéal serait au boulot, à la mi-journée. Seulement, pas moyen de trouver un endroit au calme sans risquer de se faire déranger. Du coup, j’ai essayé de faire ça le matin avant de partir au boulot. Le matin, c’est très chronométré chez moi : je me lève, je m’habille, je prépare mon sac du boulot (petit-dej et tupp pour le midi) et je pars. Je m’active donc pas mal dès le lever. Prendre le temps pour soi après avoir fait ma routine matinale et juste avant de partir m’a donc permis de me recentrer. J’arrive à m’y tenir et je pense avoir trouvé mon créneau idéal. Bien sûr il y a des jours où je zappe mais je suis plus régulière qu’auparavant.

Conclusion de mon test

Le test de l’application Pause m’a permis de balayer les clichés que j’avais sur la méditation. Le tout est de trouver son propre rythme, le meilleur créneau pour soi afin d’effectuer cet exercice qui ne prend pas tant de temps que ça au final. Et mon niveau de stress a pas mal diminué ! L’exercice est donc concluant !

La version gratuite est, selon moi, un bon début pour appréhender les différents exercices et avoir une vision globale de ce que peut apporter l’application. Je vous conseillerais donc de tester pour avoir une idée. Vous pouvez aussi dans un 2ème temps souscrire à un abonnement d’un mois pour voir si la version Premium peut vous convenir. Encore une fois, ce genre de méthode est très personnelle et il faut tâtonner à son rythme, et savoir s’écouter!

Alors, qui médite déjà parmi vous ? Et pour les autres, est-ce que ça vous tente d’essayer ? N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaires (application Pause ou autre), je suis curieuse d’en savoir plus sur vos habitudes (ou vos non-habitudes!). Retrouvez aussi d’autres astuces dans ma rubrique Bien Etre !

L’application Pause disponible sur l’Apple Store et sur Google Play Store.

Article réalisé en collaboration avec l’application Pause, mais mon avis est strictement personnel.

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Priscillia 12 juin 2018 at 17 h 14 min

    J ai testé pour ma part l appli petit bamboo. C est ma nutritionniste qui m en avait parlé. Je pense qu effectivement la meditation peut aider à pas mal de choses. Mais je n ai respecté ce nouveau rythme que peu de temps. Il est difficile de mettre en place de nouvelles habitudes.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.