Lifestyle Mode,Beauté&Bien Etre

J’ai testé Kitchendiet, programme de plats minceur livrés

28 août 2018

Découvrez mon test du programme Kitchendiet, ainsi que l’avis d’une diététicienne en fin d’article ! L’article est un peu long, mais j’ai voulu vous donner le plus d’informations possible. Si vous avez encore des questions après avoir lu l’article, n’hésitez pas à revenir vers moi!

 Le principe de Kitchendiet : des plats minceur livrés

Si vous ne le savez pas encore, Kitchendiet est un programme qui vous permet de perdre du poids grâce à des plats minceur livrés à domicile. Le principe ? Ne s’occuper de rien puisque tous les repas vous sont livrés : le petit déjeuner, le déjeuner, une collation et le dîner pour 6 jours sur 7. Le 7ème jour est une journée libre (repas de famille, sortie entre amis et surtout pouvoir gérer une journée de repas tout seul). Vous avez le choix entre un programme d’une semaine,  d’1, 2 et 3 mois mais également un programme « flexibilité » (engagement de 4mois minimum).

Des plats frais, variés et équilibrés, des portions controlées, une perdre du poids sans frustration et sensation de faim, telle est la promesse de Kitchendiet. Ce programme permetterait de perde 3 à 4 kilos par mois pour les femmes et 4 à 6 kilos pour les hommes. Ces repas hypocaloriques sont elaborés par un chef 2* et une diététicienne est à votre écoute en début de programme et toutes les 2 semaines pour vous aider dans votre démarche.

Une journée type Kitchendiet en détail

Le petit-déjeuner

Un produit Kitchendiet + 1 yaourt nature.

J’ai le choix entre 2 pancakes nature ou 30g de pépites croustillantes de céréales au cacao et éclat de chocolat. Quand on voit les quantité, ça fait un peu peur … mais sur le coup, on est bien callé, surtout si on se force à manger lentement. Le seul hic, c’est que la faim se fait rapidement sentir au cours de la matinée (ce que je n’ai jamais en mangeant du pain et du fromage comme à mon habitude!).

Kitchendiet

Petit-déjeuner: 1 petit-déjeuner Kitchendiet et un yaourt (ici dans une assiette à dessert)

Le déjeuner

1 plat Kitchendiet, un dessert Kitchendiet, un fruit et un carreau de chocolat noir.

J’avais séléctionné les plats et les dessert suivants :

  • Linguine et son caviar de tomates et thon aux zestes de citron
  • Filet de Poulet mariné au curry rouge, petits légumes et son trio de riz
  • Risotto primavera et son émincé de poulet
  • Gambas et son dhal de lentilles corail et aubergines au curry jaune
  • Dessert frais Pomme-Fraise
  • Dessert frais Pomme-Mirabelle

En mangeant doucement, j’ai trouvé que les portions étaient plus ou moins suffisantes (sur les photos, l’assiette présentée est une assiette à dessert pour vous donner une idée de la quantité). Le seul reproche que je pourrais faire, c’est le manque de portion de légumes dans certains plats. Sachant que les légumes rassasient sans vraiment augmenter l’apport calorique, j’aurais aimé en avoir plus – ou pouvoir en rajouter moi même, histoire de me caller. Aussi, j’étais étonnée de la double portion de fruit, car pour moi il ne faut pas en abuser non plus (et que je suis pas très sucré non plus).

Kitchendiet

Le déjeuner Le déjeuner : 1 plat Kitchendiet, un dessert Kitchendiet, un fruit et un carreau de chocolat noir (ici dans une assiette à dessert)

La collation

Une collation Kitchendiet + 1 yaourt nature.

J’avais séléctionné les produits suivants :

  • Cookies aux pépites de chocolat
  • Petits sablés aux graines de lin et de pavot

Je ne prends habituellement pas de goûter. Je préfère manger un peu plus tôt et « me faire plaisir » sur mon plat (car je préfère le salé et qu’on a moins le reflexe de se faire des collations salées). Dans l’ensemble j’étais contente d’avoir ce petit moment de plaisir vers 16h, mais je n’en ressentais pas toujours le besoin (surtout pour quelque chose de sucré).

Kitchendiet

La collation : une collation Kitchendiet + 1 yaourt nature (ici dans une assiette à dessert)

Le dîner

1 plat Kitchendiet, un fruit et un carreau de chocolat noir.

J’avais séléctionné les plats suivants :

  • Velouté de butternut et ses St Jacques au lait de coco
  • Soupe Thaï aux crevettes et petits légumes à la citronnelle et lait de coco
  • Salade de penne et petits légumes à la mediterranéenne
  • Boulettes d’agneau & son flan de courgettes aux pois chiche cuisinés

Les soupes n’étaient clairement pas rassasiantes (voyez la taille ci-dessous par rapport à la pomme) et encore une fois, j’aurais aimé pouvoir rajouter des légumes. Le carreau de chocolat était vraiment appréciable, mais j’ai trouvé que celui du midi n’était pas indispensable.

Kitchendiet

Le dîner : 1 plat Kitchendiet, un fruit et un carreau de chocolat noir (ici dans une assiette à dessert)

Le résultat et mon avis

Entre ma pesée du lundi matin et celle du vendredi matin (donc sur 4 jours de test Kitchendiet), j’ai perdu 1.1 kg. J’étais plutôt contente mais au final je dois dire que j’étais frustrée. J’ai eu souvent faim, surtout après le dîner. Mais rien d’anormal dans le cadre d’un régime hypocalorique!

  • Le fait de ne pas avoir à réfléchir : comme tout est déjà prêt, pas la peine de se casser la tête à se demander si la portion est correcte, si ce n’est pas trop gras etc…
  • Le fait de pouvoir choisir les plats qui nous sont livrés : plus de 40 choix de plats pour le déjeuner et le dîner, 5 choix petits-déjeuners, 5 choix de collations. Pour ceux qui font le programme sur une longue période, cela permet d’éviter la monotonie.
  • A part une ou deux exceptions, j’ai vraiment été étonnée par les plats. Ils étaient bons, et la texture des aliments était (en général) bien conservée malgré que ce soit des plats frais mais déjà préparés. Mention spéciale pour le flan qui s’est très bien tenu !
  • Avant de commencer le programme, le fait de parler avec une diététicienne qui répond à toutes les questions que l’on se pose.

  • Le manque de portion de légumes.
  • La présence d’additif alors que la diététicienne m’avait rassurée sur leur absence en indiquant que les plats sont uniquement pasteurisés afin de garantir leur conservation.
  • Le point positif de ne pas avoir à réfléchir est aussi un désavantage : une fois le programme fini, on se retrouve un peu seul face à notre frigo sans avoir réellement appris à manger le bon nombre de glucides, protéines, fruits et légumes (en terme de quantité et surtout en fonction de notre métabolisme, mode de vie etc…).
  • Le prix : voici les tarifs pour le programme minceur KitchenDiet > 1 mois : 140€/semaine, 2 mois : 129€/semaine, 3 mois : 117€/semaine, 4 mois et +:  89€/semaine (livraison et consultations toutes les 2 semaines comprises). A vous de voir si le fait de ne pas faire les courses/réfléchir/cuisiner/avoir un suivi avec une diététicienne vaut ce prix là.

Personnellement, j’étais contente de tester ce programme car j’étais curieuse du fonctionnement mais j’aime beaucoup trop cuisiner et je préfère avoir le contrôle sur les produits que j’achète et que je cuisine. J’estime ne pas avoir appris tant de choses que ça sur mon alimentation. Aussi, c’est une bonne façon de perdre du poids uniquement le temps du programme. Sur du long terme, il vaut mieux envisager un rééquilibrage alimentaire.

Si vous voulez vous aussi tester ce programme, profitez d’un code promo de -20% sur les programmes 1, 2 ou 3 mois :  LIFESTYLEKD

L’avis d’une diététicienne

Merci à Laura, diététicienne, auteur sur le blog Parlons Nutrition, qui m’a grandement aidé dans l’analyse de cette méthode !

L’analyse

Faisons le point sur les besoins nutritionnels de Julie en fonction de : sa taille, son poids, son âge et son activité physique. Le résultat de ce calcul nous donne une DEJ (dépense énergétique journalière) de 2153kcal : ce chiffre correspond au nombre de calories que le corps de Julie dépense chaque jour.

Afin de garder un poids stable, il est logique que la balance ENERGIE-DEPENSE soit à 0. Les apports alimentaires doivent être égaux à la dépense énergétique de l’organisme. Imaginons que Julie souhaiterait perdre une dizaine de kilos. Il va falloir créer un déficit de cette balance énergétique en gardant la même dépense journalière mais en diminuant les apports. Donc, après re-calcul des besoins moins 10 kilos, la DEJ de Julie se trouverait entre 1800 et 1900 kcal. Penchons-nous maintenant sur une journée type qu’à vécu Julie grâce au programme KitchenDiet et je vais prendre comme exemple le jeudi.

  • Petit-déjeuner : Pancakes nature + yaourt nature
  • Déjeuner : Filet de poulet marine au curry rouge, petits legumes et trio de riz + un fruit + dessert pomme-mirabelle + un carré de chocolat
  • Collation : 1 yaourt nature et cookies
  • Dîner : Velouté de butternut et ses St Jacques au lait de coco + 1 nectarine + un carré de chocolat

En additionnant les apports de chaque aliment, nous obtenons 1006kcal (pour Julie, cela devait se trouver entre 1800 et 1900kcal pour engager une perte de poids durable et saine). Ce qui est extrêmement hypocalorique ! De plus, le pourcentage de protéines s’élève à 26,4% alors qu’il devrait se situer entre 11 et 15% pour une personne bien-portante et autour de 16 à 17% pour une personne souhaitant perdre du poids. Ingérer une quantité de protéine trop importante sur le long terme peut créer de nombreux problèmes de santé et notamment des pathologies rénales. A côté de cela, cette journée est également légèrement hypolipidique (34% au lieu de 35-40% dans les recommandations) mais le plus alarmant et le taux d’acides gras saturés (AGS) : il doit se retrouver en dessous de 12% de l’apport quotidien (rappelons que ce sont les AGS qui sont facteurs de risque cardiovasculaire) et là, il s’élève à 18%. Une fois de plus, une consommation élevée d’AGS et de façon chronique peut entraîner un risque important.

Ce n’était q’un exemple sur une journée mais les résultats n’ont pas été plus concluants les autres jours.

Concernant la composition des plats en terme d’ingrédients. Comme l’a stipulé Julie plus haut, certains plats sont effectivement bourrés d’additifs. D’autres points m’ont quelque peu fait grincer des dents : par exemple, le plat intitulé “Filet de poulet mariné au curry rouge” qui contient du poulet d’origine hors Union Européenne (?! Mais d’où vient ce poulet !) et du poulet déshydraté ! Pourquoi ? Puis le risotto primavera contenant du glucose et du dextrose (du sucre quoi). Les “gambas et son dhal de lentilles corail” qui en fait sont des crevettes dans la liste d’ingrédients. Enfin (et je ne vais pas tout lister), des boulettes de boeuf qui, en fait, sont une préparation de boeuf à base de soja (plat reçu dans le colis mais non consommé), etc.

Son avis sur Kitchendiet :

L’idée de réaliser ce programme sur le long terme est pour moi difficile. En effet, un régime si hypoénergétique certes vous fera perdre du poids mais ce ne sera pas uniquement du tissu adipeux. Lors de l’arrêt du programme, retrouvez une alimentation normale et vous reprendrez du poids ! Votre corps a une mémoire. Si vous le placez trop longtemps en mode “restriction”, il en profitera pour faire des réserves dès qu’une alimentation plus riche (et ici, quand je dis plus riche, je veux dire normale !) viendra pointer le bout de son nez.

Chaque personne a des besoins différents et les plats Kitchendiet sont destines à tout le monde. Comment cela peut-il être possible ? Imaginez un homme avec des besoins à 2300kcal qui en mangerait 1200 tous les jours ! Notre corps est une machine qui doit fonctionner en permanence ! Metteriez-vous du sans plomb 95 dans votre voiture diesel ?

Ajoutons à cela le fait de manger 6 jours sur 7 des plats tout préparés. Ils ont été cuits, puis pasteurisés puis à nouveau réchauffés avant que vous ne les consommiez. Soit une division par 2 voire par 3 de la quantité de fibres, de vitamines et de minéraux sensibles à la chaleur. Enfin, les prix… Ceci est un autre débat.

Sur une période plus courte, comme a pu le réaliser Julie, pourquoi pas. Cela pourra peut-être vous permettre de trouver la motivation afin d’engager une perte de poids.

Pour finir, je précise qu’engager une perte de poids est un acte qui doit être réfléchi et préparé. Perdre vite c’est reprendre le double. Le meilleur moyen d’y parvenir est de manger équilibré, selon vos besoins individuels. Pour vous donner les meilleures chances de réussir et de rester en bonne santé tout au long du processus, n’hésitez pas à consulter un diététicien-nutritionniste, professionnel de santé en alimentation pour toutes les populations.

Suite à la publication de l’article, Kitchendiet, n’étant pas d’accord avec l’analyse de Laura, m’a demandé un droit de réponse. Le voici ci-dessous (copié-collé exact de leur réponse, je n’ai rien modifié).

La réponse de Kitchendiet

Sans vouloir polémique, notre point de vue sur l’avis de Laura la diététicienne est le suivant :
  • Les programmes KITCHENDIET sont destinés à être personnalisés au niveau énergétique avec un apport de base de 1200 calories en moyenne. Je vous invite à reprendre vos calculs avec des valeurs moyennes par repas et nous ne sommes pas à 1000 calories. Ils peuvent selon le cas être augmenté par la diététicienne jusqu’à 1500 calories. Quand vous écrivez que les programmes sont pour tout le monde, c’est faux. Ils sont personnalisés à chacun dans le cadre d’une consultation diététique de 40 minutes qui permet de l’ajuster au niveau calorique.
  • Ce que vous écrivez sur l’équilibre alimentaire fonctionne pour un patient qui mange équilibré mais dans le cadre d’une journée à 1200 ou 1500 calories, il convient de rester sur des apports protéiques suffisants pour éviter une perte de masse maigre (de muscle) et donc en % la part de protéines sera supérieure et la part des apports en lipides et glucides sera légèrement plus basse…c’est ce que font tous les médecins nutritionnistes avec lesquels nous travaillons sur nos programmes dans leur consultation libérale…
  • Vous écrivez à ce sujet « un régime si hypoénergétique certes vous fera perdre du poids mais ce ne sera pas uniquement du tissu adipeux » mais ça serait pire avec moins de protéines et de toute façon il faut être transparent avec les clients, on ne perd pas de poids en ne perdant QUE du tissus adipeux. c’est faux…
  • Sur les Acides Gras Saturés, vous semblez ignorer que tous les Acides Gras saturés ne sont pas tous mauvais pour la santé…notamment les acides gras puniciques issus du beurre…c’est dommage car aujourd’hui la littérature n’est pas aussi critique sur les « AGS » qu’elle l’était il y a quelques années.
Pour élargir la discussion, vous avez une vision idéalisée qui ne correspond pas à ce que vivent les patients en surpoids.
Regretter que les gens ne cuisinent pas plus de produits frais ne change rien à l’affaire. Entre des plats industriels très mal équilibrés et nos propositions de recettes (certes perfectibles et nous y travaillons tous les jours pour supprimer certains ingrédients, favoriser le Bio, limiter le recours aux produits alimentaires transformés qui seuls contiennent des additifs dans nos plats : jambon, fond de sauce…)…A vous de choisir !
Le point majeur est de réduire la taille des portions car le premier facteur qui fait que les gens grossissent, c’est qu’ils mangent trop en quantité.
Ensuite, il s’agit de faire de la pédagogie et c’est le rôle des diététiciennes de réapprendre à manger les bonnes quantités / volumes d’aliments et cela prend du temps, penser que l’on puisse faire cet apprentissage en quelques jours est une illusion. D’autre part, cela vous a peut être échappé, mais la journée libre est conçue pour que les personnes puissent / s’obligent à cuisiner ; pour les y aider, nous avons plusieurs dispositifs tels que les conseils des diététiciennes en direct pendant toute la phase de programme, puis les livres de conseils et de recettes que les gens peuvent utiliser aussi longtemps qu’ils le veulent et enfin les mails leurs proposant des recettes équilibrées et toutes fraîches.
Et si l’on en vient au prix, en prenant en compte les tarifs des différents produits dans la grande distribution, nous avons calculé que l’équivalent de ce que Julie a testé couterait entre 14.35€ et 16.15€ / jour soit 91.50€ par semaine pour 6 jours de course…soit le même prix des aliments. Sans compter qu’il vous restera à faire les courses ou à vous faire livrer, les consultations diététiques, les supports livres, espace clients…là aussi on ne peut pas nous attaquer sur le prix.

 

D’autres articles Mode, Beauté & Bien Etre par ici !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Joyful Dreams 29 août 2018 at 17 h 59 min

    Je viens justement de commencer mon programme KitchenDiet également et je vais en parler sur le blog une fois que je l’aurais fini. Pour l’instant, je suis assez contente, même si je trouve que les quantités sont assez petites. Je pense que ça peut être sympa, mais qu’il faut rajouter un peu de légumes à côté histoire de faire un vrai repas qui rempli assez l’estomac tout en restant équilibré 🙂
    Merci d’avoir partager ton avis sincère et honnête sur le sujet ! J’apprécie beaucoup quand les blogueuses le font et qu’elle soit transparente 😉
    Bisous.

    • Reply Julie 30 août 2018 at 9 h 39 min

      Oui les légumes en plus ne feraient pas de mal… j’ai hâte de lire tes impressions une fois que ça sera fini ! Et merci pour tes gentils mots, j’essaye en effet d’être transparente dans tous les sujets discutés ici !

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.