Ecofriendly Lifestyle Mode,Beauté&Bien Etre

La culotte menstruelle FEMPO peut simplifier votre vie !

16 mars 2019

Aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet pas très glamour mais qui reste néanmoins un sujet hyper important : les règles.

Oui, les règles ! Et pas les trucs, les ragnagnas, les américains … Appelons un chat, un chat ! Certaines, et surtout certains d’entre nous ne sont pas très à l’aise quand il s’agit de parler de ça. Mais ça fait partie de la vie, et ça nous embête quand même tous les mois!

Le problème de certaines protections hygiéniques

La façon de gérer ses règles est vraiment propre à chacune. Que ce soit les serviettes hygiéniques, les tampons, les cups … chacune choisit la solution qui lui est le plus adapté. Car oui, on ne veut/peut pas toujours choisir telle ou telle protection.

D’autant plus qu’en ce moment, les serviettes hygiéniques et les tampons sont clairement montrés du doigt par rapport aux substances toxiques qu’ils pourraient contenir. Sans legislation claire sur ce point, il a été démontré de nombreuses fois que nos protections renferment des perturbateurs endocriniens, des cancérogènes, et autres saletés qui ne nous font pas du bien.

La cup, qui commence a être de plus en plus adoptée, ne résout cependant pas le problème. Déjà, tout le monde n’a pas forcément envie d’utiliser cette protection hygiénique – moi la première. J’ai déjà eu 1000 discours du type « mais si tu verras c’est génial, c’est trop pratique, on ne sent rien du tout… Alors déjà, si je ne me sens pas de l’utiliser, c’est mon choix,. C’est vraiment énervant de devoir se justifier sur les raisons qui me poussent à ne pas utiliser ce type de protection hygiénique. Oui, je place mon petit coup de gueule ici! Aussi, il a été démontré ces derniers temps que même avec une cup, on n’est pas à l’abri d’un choc toxique.

Du coup, vers quoi se tourner ? Cela faisait un moment que j’entendais parler de culotte menstruelle, cette culotte lavable qui remplace les protections hygiéniques pendant 12h.

Pourquoi j’ai testé la culotte menstruelle FEMPO

Cela faisait quelques temps que je voyais une pub FEMPO sur mon fil d’actualité Facebook. Et au détour du groupe Livementor, plateforme de cours en ligne à laquelle je suis inscrite, je vois que Fanny, une des créatrices de la marque, participe aux conversations. Ni une, ni deux, je la contacte pour en savoir plus et j’ai eu la chance de pouvoir tester cette culotte révolutionnaire. Au delà du produit en lui même, j’aime beaucoup l’esprit de la marque. Vous remarquerez les photos insérées dans cet article (qui proviennent du site Fempo, et oui, ce ne sont pas mes fesses!). L’idée d’un corps normal, de la cellulite non Photoshopée, c’est ça qu’on aime !

A quoi ça ressemble ?

La culotte est une culotte classique en Lycra dans laquelle est insérée une succession de 3 tissus : une doublure en coton aspirante (pas de sensation d’humidité), un tissu absorbant en bambou et un tissu polyester respirant et imperméable qui permet de retenir le sang, d’éviter les fuites. Les composants ne sont pas bio mais les textiles sont certifiés OEKO-TEX® (comme ceux des textiles bébés) et proviennent de France et d’Italie. Pas de nano-particules, pas de produits chimiques !

L’avantage de la culotte (ou du shorty, également proposé par FEMPO), c’est qu’on a un uniquement un sous-vêtement. Aussi simple que ça. On peut éventuellement l’utiliser en complément de la cup ou d’un tampon, mais elle est conçue pour être suffisante (surtout depuis la création de la culotte Power +, spécialement conçue pour les règles abondantes).

culotte menstruelle FEMPO

La culotte menstruelle FEMPO en pratique

J’ai testé la culotte menstruelle FEMPO le 3ème jour de mes règles car je restais chez moi ce jour là. J’avoue que je ne savais pas à quoi m’attendre et j’avais un peu peur que cela déborde. Je pense que c’est pareil pour vous, c’est ma hantise quand j’ai mes régles.

Une fois enfilée, on se rend compte à quel point la culotte est « normale ». Malgré la succession des 3 tissus, elle reste fine et on a pas du tout l’impression d’avoir une protection (tu sais, cette sensation de « couche » avec les serviettes hygiéniques). Je l’ai porté de 9h à 20h à peu près, sans aucune fuite. Je suis souvent allé « vérifier » aux toilettes ce que ça donnait, et il est vrai que le sang était bien absorbé par le tissu. On a donc pas de sensation d’humidité, surtout quand on se rhabille, c’est génial ! Et niveau odeur, aucun souci, même après quelques heures.
Je l’ai également testé la nuit, pareil, pas de fuites, pas d’odeur ! Je réessayerais le mois prochain le 1er ou 2ème jour des mes règles, histoire de voir ce que ça donnera avec un flux plus abondant. C’est bien la première fois que j’ai hâte d’avoir mes règles !

Ce qui me plait, au delà du côté « clean » de la composition, c’est le côté écolo. Il suffit de faire tremper la culotte pendant une heure à l’eau froide ou tiède puis de la laver à la main ou en machine à 30°C. Du coup, plus de déchet ! La culotte a une durée de vie longue (5 à 7 ans selon la fréquence d’utilisation). Il faudrait avoir 3 culottes afin de jongler entre les lavages/séchages. Une culotte ou un shorty coûte 32€, la culotte Power+ coûte 37€ et des réductions sont appliquées si vous en prenez plusieurs. C’est un budget, certes, mais au vu de toutes les protections à usage unique utilisées … et au moins la composition est connue !

culotte menstruelle FEMPO

Encore une fois, chacun ses préférences et ses choix en matière de protection hygiénique. Je n’essaye en aucun cas de vous convaincre, mais je trouvais intéressant de présenter cette alternative. On gagne en confort, en sécurité sanitaire et c’est écolo. Il ne reste plus qu’au gouvernement de remboursemer les protections hygiéniques (quelles qu’elles soient), mais ceci est un autre débat …

Et vous alors, est-ce que vous avez déjà testé cette culotte menstruelle FEMPO ? D’une autre marque peut-être ? Retrouvez d’autres articles Mode, Beauté et Bien Etre dans cette rubrique !

culotte menstruelle FEMPO

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Marie-Eve 16 mars 2019 at 10 h 52 min

    Je crois que tu m’as convaincue !
    J’ai un protège slip lavable pour l’instant mais on a quand même la sensation de « couche » dont tu parles.
    J’ai aussi une cup mais j’ai pas encore pris le pli à 100%.
    Dans tous les cas je suis en transition zéro déchet sur cet aspect et c’est ça qui est cool.
    Merci pour ton article !

    • Reply Julie 16 mars 2019 at 17 h 18 min

      Oui le protège slip lavable j’y pensais aussi. Mais là c’est vraiment chouette de n’avoir « que » ça ! Côté zéro déchet c’est top mais aussi côté chimique !

  • Reply Emmanuelle CM 16 mars 2019 at 20 h 21 min

    Les protections hygiéniques me posent de plus en plus question car je ne me sens vraiment à l’aise avec aucune. J’ai déjà entendu parler depuis quelques temps de la culotte menstruelle. Par contre, vu le prix, je n’ai pas encore osé l’acheter de peur qu’elle ne soit pas efficace (la peur des fuites, je l’ai aussi). Il faudrait peut-être quand même que je me lance au moins pour quand je suis chez moi au début pour me rassurer. Finalement, c’est surtout le prix qui me freinait mais si elle dure longtemps tout en étant efficace, cela peut valoir le coup. Le côté zéro déchet m’attire également.

    • Reply Julie 16 mars 2019 at 20 h 32 min

      Tu peux toujours essayer avec une culotte au départ, histoire de voir si ça te convient. Qu’est ce que 30 et quelques euros si au final cette solution s’avère être la bonne ?

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.