Ecofriendly Lifestyle

5 astuces pour réduire ses déchets numériques

26 mars 2019

Quand on parle Zéro déchet, on pense beaucoup aux déchets ménagers. Mais saviez-vous que la pollution passe aussi par le numérique ?

Car oui, tout ce qu’on fait en ligne n’est pas anodin non plus. Cette pollution n’est certes, pas visible, mais constitue un enjeu majeur. Alors voyons aujourd’hui comment quelques gestes simples peuvent limiter notre empreinte numérique et écologique.

5 astuces pour réduire ses déchets numériques

réduire déchets numériques

Trier ses emails

Envoyer des emails consomme de l’énergie, mais les stocker en consomme encore plus ! Alors prenez le temps de vous débarasser de vos emails inutiles (je sais que vous en avez!).

J’avais fait l’exercice il y a quelques temps et j’avais supprimé plus de 2000 emails (cumulé sur 2 boîtes mail différentes). J’avais gardé beaucoup d’emails de réservation de mes nombreux voyages. Mais à quoi me sert de savoir quel montant j’avais payé pour tel ou tel vol ou hôtel en 2011 ? Absolument rien ! J’ai noté les noms et adresses de certains endroits pour m’en souvenir pour un éventuel futur voyage. De même pour les contrats et les factures de produtis que je ne possède plus.

Se désabonner des newsletter que vous ne lisez pas

Allez, on ne va pas se mentir, on souscrit tous à des newsletter. Quand c’est volontaire, ça part souvent d’un bonne intention. Mais posez vous la question : est-ce que vous ouvrez toutes les newsletter que vous recevez ? La réponse est probablement non…

Des outils comme CleanFox vous aident à faire le tri dans vos boîtes mail et à vous désabonner rapidement des newsletter auxquelles vous êtes inscrits. A la fin, vous aurez accès à vos statistiques de supression, et je dois dire que c’est assez satisfaisant de voir les progrès que l’on peut faire (un peu à la manière Marie Kondo!)

réduire déchets numériques

Ne pas abuser du cloud

Personnellement, j’aurais du mal à ne pas utiliser le cloud pour certaines choses. C’est quand même un outil super pratique pour accéder à des informations en temps réel et ce, quel que soit l’endroit où l’on se trouve. Je pense notamment aux listes de courses partagées et inventaires en tout genre (on reparlera de ça plus tard d’ailleurs si ça vous intéresse). Néanmoins, il faut savoir l’utiliser à bon escient pour ne pas surcharger les serveurs numérique. L’alternative ? Stocker ses photos, vidéos et documents non utiles au quotidien sur un disque dur. Un disque dur peut planter, cet un fait!

Avoir un moteur de recherche écolo

Ecosia, Lilo … chacun présente ses avantages et ses inconvénients mais sont une bonne alternative à Google. Plantation d’arbre, financement de projets sociaux et environnementaux, … il faudra juste choisir ! Les fonctionnalités ne sont pas aussi avancées que sur Google mais au moins on ne vous demandera pas quelle aura été l’affluence du tram dont vous avez fait la recherche 10 minutes plus tôt (c’est pas un peu intrusif tout ça ?!).

Enregistrer ses sites favoris

Plutôt que de faire une recherche des sites où vous allez souvent, placez ceux-ci dans vos « favoris ». Vous éliminerez ainsi l’étape de recherche, même si vous utilisez un moteur de recherche écolo !

réduire déchets numériques

Réduire ses déchets numériques : le bilan

A travers quelques gestes simples, il est facile de réduire ses déchets numériques et de réduire notre empreinte. Si on faisait tous ça, que ce soit dans notre vie perso et même au boulot, cela ferait déjà une grande différence !

Alors, prêts à relever le défi ? C’est quoi vos astuces au quotidien, vous ?

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Sarah 27 mars 2019 at 19 h 50 min

    C’est intéressant de lire des solutions concrètes pour limiter ses déchets numériques, c’est vrai qu’on ne pense pas trop à cet aspect de la consommation. J’en fais déjà la plupart (Onestprets est passé par là) mais je n’avais pas pensé au cloud !

    • Reply Julie 27 mars 2019 at 20 h 08 min

      J’avais aussi bien commencé grâce à Onestprets ! Mais ensuite j’ai voulu creuser un peu plus, et faire selon ce qui était plus ou moins facile !

  • Reply Lola Guilbert 27 mars 2019 at 22 h 02 min

    Merci pour ces asutces, je suis tout à fait d’accord avec toi !

    Lola
    http://www.madameaime.fr

    • Reply Julie 28 mars 2019 at 6 h 53 min

      Merci Lola! Ce n’est pas grand chose mais si tout le monde s’y met ça peut faire changer bcp de choses !

  • Reply Julie / hors du temps 27 mars 2019 at 22 h 06 min

    C’est une super initiative que de parler de la pollution numérique 😉
    Comme c’est invisible, et très loin de nous, on oublie que notre impact via internet (et les téléphones géolocalisés en permanence) consomment énormément ! Et en plus, faire du tri numérique permet de faire du tri dans sa tête !

    • Reply Julie 28 mars 2019 at 6 h 55 min

      C’est exactement ça ! On ne le voit pas donc on arrive pas à se rendre compte de l’impact ! Et aussi d’accord au niveau du « tri dans sa tête »! Un peu comme à la Marie Kondo.

  • Reply marion 28 mars 2019 at 15 h 30 min

    Je ne savais même pas qu’on produisait des dechets avec le numérique. Je vais essayer de mettre en place tes conseils.

    • Reply Julie 28 mars 2019 at 17 h 58 min

      Je ne le savais pas non il y a quelques temps !

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.